L’aromathérapie est une science qui étudie les plantes d’une part, mais surtout cette capacité de les transformer en huile essentiel dans la case thérapeutique. Il y a une longue liste de plantes aromatiques et on va en parler de quelques-unes qui nous sont utiles dans la vie quotidienne.

Le savoir sur les plantes

Savoir guérir avec les plantes nécessite une certaine connaissance. Certaines personnes ont été éduquées avec les plantes, et pour un don ancestral, ils deviennent les guérisseurs à partir de ces plantes. On ne peut pas tout guérir avec une plante, mais on peut quand même changer notre mode de vie et ajouter une touche naturelle dans nos repas. Faire une habitude à planter des plantes vertes dans notre petit jardin, ou sur la véranda, oui, c’est possible.

On va parler de basilique

Bien qu’on connaisse qu’il existe deux types de basilique, celui du tropique et celui des Français, ils créent les mêmes effets. Premièrement, les basiliques sont des plantes qui régularisent la digestion, donc dès son intrusion dans nos repas, elle élimine les bactéries.

On est en été et vive les moustiques

Pour nous protéger des moustiques et pour guérir des autres piqûres comme celle des abeilles, des guêpes, et même les morsures des araignées, enfin, toutes les petites bêtes qui vous donnent des boutons. Planter une lavande sous les fenêtres est une solution proposée par la médecine aromathérapie et c’est très efficace. Mais pour effacer les boutons et atténuer la douleur, on utilise des huiles essentielles à base d’eucalyptus, ou de la menthe.

L’aromatique nous sert dans différents domaines

Dès l'arrivée de l'arôme dans nos narines, nous commençons à essayer d'imaginer les caractéristiques de la fleur, même lorsque nous ne la voyons pas. Ainsi, tout en essayant d'identifier une odeur, on introduit dans le cerveau, en même temps, d'autres fonctions qui agissent sur notre corps (relaxer ou activer, activer notre système lymphatique ou immunitaire, etc.).

Avec quelque composition chimique, l’aromathérapie fonctionne sur le corps que sur le côté émotionnel des êtres humains.